Kittychoices (kittychoices) wrote,
Kittychoices
kittychoices

Samedi 11 septembre 2004

Vol Air France AF 816 CDG 15h55--> Lomé 20h15

Le vol est parti en retard à la suite d'un orage. Nous sommes finalement arrivé à Lomé à 20h50 heure locale (22h50 heure de Paris). C'est la deuxième fois que je prends un vol Air France (après le Maroc, en 1985 je crois). où je m'extasie sur la qualité des prestations (les écrans individuels avec vidéo, jeux etc..., la petite pochette avec le masque et les boules quiès et la qualité du repas).
A l'aéroport de Lomé, je bondis et crie de joie. Comme chaque fois que je me rends pour la première fois sur une terre qui m'était jusqu'alors inconnue, mon coeur se remplit d'un sentiment mêlé d'émotion, de foi et de gratitude intenses. Le berceau de l'humanité m'accueille en son sein. C'est un pur bonheur que d'être là.

A la police des frontières, nous faisons une première fois la queue, dans la mauvaise file (qui s'appelait pourtant "Passeports autres que Togo" mais ne concernant en fait que les personnes n'ayant pas encore de visa), puis après une deuxième cession de queue, récupération de bagages sans encombres. A la douane, nous avons eu peur de nous voir confisquer les 4,5 kg de fromages que nous destinions à J. Moult tergiversations, et 10 euros dans la poche du garde plus tard, les fiches d'une improbable confiscation sanitaire rangées dans le tiroir d'où elles ne sortent jamais sinon pour faire tomber un pourboire, nous avons enfin pu quitter la douane, le fromage en bandoulière et bien soulagés.

J. et M., un de ses amis, nous attendent à la sortie. Nous marchons un peu pour récupérer un taxi. Pendant que nous chargeons nos bagages, un passant fort accorte me propose d'aller prendre un café. Devant mon refus poli et néanmoins amusé, il s'exclame à regret et selon une logique qui m'échappe encore "Une belle femme comme ça qui n'aime pas le café ! Qu'est-ce que ça veut dire !)

Chez J., je m'extasie devant les arbres du jardin, le plus grand oranger que j'ai croisé à ce jour (5m à vue d'oeil), un manguier tout aussi grand, plusieurs papayers, le tout ployant sous le poids des fruits vu!

Après nous être reposés un peu, nous partons siroter une bière "Chez Patrick" un bar local fort sympathique qui passe les succès du moment "Décaler, Couper... Décaler, Racommoder..." incroyable mélange de zouk, de R'nB et de pop des années 80

Retour à la maison puis nous partons nous coucher à 02h30 (04h30 heure de Paris) pour notre première nuit sous la moustiquaire et matelas de paille.
  • Post a new comment

    Error

    Comments allowed for friends only

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic
  • 0 comments